L’AAML lance un site dédié à l’association et au « Paquebot des sables»

L’une des missions que s’était donnée l’association dès sa création était la promotion du Lydia, ainsi que de faire connaître son histoire afin de sensibiliser le grand public à sa dimension patrimoniale unique.
A cette fin avait été lancé un blog «lydia-moonta. blogspot.com» ainsi que la création d’une page Facebook: «Lydia Moonta».
Malgré l’incroyable succès du blog (avec des pics de 800 à 1000 visites/jour), cette formule, qui compile les articles ayant trait au Lydia, montre aujourd’hui ses limites.

Il a ainsi été décidé de doter l’association d’un site complet d’une grande qualité, réalisé par nos amis de la société StudiOne dont les deux co-gérants, Monsieur Renan Accou-Disaro, et Monsieur Frédéric Di Napoli, sont aussi membres actifs de l’AAML.
Un grand merci à eux pour leur implication et le temps consacré !

Ce nouveau site s’organise en 4 grandes rubriques:

Qui sommes-nous ? qui présente l’AAML et ses objectifs
L’histoire complète du paquebot et donne une plus grande lisibilité aux articles précédemment publiés sur le blog.
– Une rubrique actualité qui regroupe les différentes actions de l’association ainsi que les derniers articles publiés
– Une page contact pour vous permettre de vous mettre en lien avec l’AAML ainsi que d’y adhérer plus facilement.

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et encore un immense merci aux artisans de cette évolution numérique!

Les campagnes de rénovation du Lydia -épisode 1

Suite au retrait du dernier des casinotiers, le Paquebot des sables va connaître plusieurs campagnes de rénovation à partir de l’année 2015. Campagnes salutaires de la dernière chance.

Campagne 2014/2015

Une accumulation successive de structures "casse" le ligne du "Paquebot des Sables"
En vue aérienne le navire pris dans son carcan (crédit photo Google)

Le Lydia est à ce moment-là enserré dans une gangue de bâtiments annexe, extrêmement disgracieux et cassant la ligne pure du navire. La priorité est alors donnée de le débarrasser de tout ce béton.

Côté mer les systèmes de clim et chauffages sont à même la coque beurk!
Démolition des structures avant, on respire ! (crédit photo Xavier Cuvelier-Roy)
La silhouette réapparait peu à peu ! (crédit photo Xavier Cuvelier-Roy)

Côté terre, le bloc de béton vit ses dernières heures….

La coque avait été, hélas, largement ouverte, les ferronniers sont au travail pour reboucher ces cicatrices

On en profite pour reboucher les larges ouvertures qui avaient été faites dans la coque ….

Côté mer la démolition du « Patio a commencé elle aussi….

La vue sur mer était affreuse...
Il y avait un navire derrière le béton !

…Avouons que c’est mieux là aussi !

Sur la plage avant il y a aussi du changement: Le restaurant « Isadora » construit dans les années 70′, et très dégradé, est démoli:

Crédit photo Hobbies Blog

L’ « Isadora » avait été construit sous l’ère japonaise pour accueillir un restaurant en lieu et place de l’ancienne piscine des années 60′.

La place nette, petit à petit le Lydia retrouve une silhouette conforme à l’origine:

Une dalle de béton avait elle aussi été coulée sur le pont. Les employés municipaux font place nette.

Sous une dalle en béton on retrouve le pont en tôle d’origine et l’espace de l’ancien « Deck bar » des années 60′

L'ombre portée rappelle l'emplacement de l'ancienne piscine

Vu de plus loin

Le roof se dégage à nouveau de la plage avant

Le résultat final :

Sous le gaillard avant la structure est rénovée et repeinte (crédit photo Marie-Hélène Cuvelier-Roy)

Et ce n’est que le début…Le chantier se poursuit aujourd’hui…

A suivre….

La seconde tranche de travaux ICI

Olivier Alba

Président de l’AAML

image

Village de Noël

Suite à la décision de la municipalité du Barcarès de déplacer le village de Noël dans ses jardins, le Lydia est devenu le centre de cet événement qui marque la fin de l’année dans le commune.

Paré pour l’occasion de guirlandes lumineuses scintillantes, le paquebot a brillé de tous ses feux pour marquer la période des fêtes et le début de l’année 2019.

Tel un phare rassurant, il a pu observer d’un œil curieux l’agitation joyeuse qui se déroulait à ses pieds, cerné par les chalets et enroulé dans les odeurs gourmandes de gaufres et de friandises.

Dominant l’ensemble il a drainé des centaines de milliers de visiteurs curieux qui ont profité de l’occasion pour fouler ses ponts durant un mois et demi. Une fréquentation jamais vue depuis son échouage à l’été 1967.

Les visiteurs pouvaient trouver à bord un bar sur la plage avant, un restaurant sur le pont promenade, ainsi qu’une exposition de créateurs au premier étage.

Au rez de chaussée le père Noël recevait les enfants et leurs lettres de doléances.

Sur les pont supérieurs toute la famille avait rendez-vous avec  les nombreux animaux de « l’arche de Noé ».

Un événement donc pour le Lydia, redevenu pour un mois et demi le centre de mire de la côte catalane et bien au-delà.

Olivier Alba et Jacques Hiron

L’AAML fait les honneurs du Lydia à un journaliste de La Croix

L’association a été contactée durant avril 2018 par le journal national La Croix à l’initiative de l’un de leurs journalistes, Pascal Charrier. Celui-ci projetait une série de 5 articles intitulée: «Ces bateaux qui ne veulent pas mourir».


Ayant eu connaissance de notre association via le net, et se rappelant du Lydia, croisé lors d’un séjour estival, il a donc tout naturellement choisi notre «Paquebot des sables» pour faire partie de cette série de reportages.


Contact pris auprès de la municipalité et de l’association, le rendez-vous fut décidé pour une rencontre et une visite courant juin.


Pascal Charrier a donc été reçu par le président de l’association Olivier Alba, accompagné du président d’honneur Jacques Hiron. L’échange eut lieu autour d’un repas convivial au restaurant «le Chat Rouge» à proximité du paquebot, et tenu par l’un des membres de l’association qui nous a reçu avec plaisir. Nous en avons profité pour rappeler le parcours incroyable du Lydia, documents à l’appui.


L’après-midi ,quant à elle, fut consacrée à la visite du Lydia et la présentation des travaux de rénovation en cours par l’adjoint au maire en la personne de Jean-Marie Pacifico.


Après des échanges fructueux et la fourniture de documents iconographiques pour l’article, l’assemblée s’est séparée avec moult remerciements pour l’écoute, la réception et l’accueil cordial faits par les présidents et les représentants de la municipalité.


L’article, soit, une double page sur un journal qui, rappelons-le, tire nationalement à 90 000 exemplaires, a été un formidable coup de projecteur sur notre paquebot, et une importante opération de promotion en pleine saison touristique. Ce type d’action s’inscrivant tout naturellement dans les statuts de l’association qui participe activement à la promotion d’un «Paquebot des Sables» en tant qu’élément majeur du patrimoine maritime mondial.


Un grand merci à tous les participants !

20170808_205050

Inauguration de l’exposition retraçant l’histoire du Lydia (ex-Moonta)

Le 8 aout 2017, a été inaugurée l’exposition « le Lydia, histoire d’une longue vie » à bords du « Paquebot des sables » à l’initiative de la municipalité du Barcarés et notamment de Jean-Marie Pacifico en charge des travaux de réhabilitation du Lydia.


Cette exposition, qui prend place au deuxième étage du Lydia, a été réalisée avec la collaboration active de l’association qui a fourni le contenu que ce soit pour la réalisation des textes et la fourniture des photos des panneaux thématiques qui la compose.


En outre l’Association des Amis du Moonta Lydia a mis à disposition de la municipalité, et ce de façon gracieuse, les objets qui composent son fond historique et collectés depuis sa création.
Ces objets, retrouvés en France mais aussi en Australie, première patrie du Moonta, sont désormais exposé à la vue de tous dans des vitrines au sein même de l’exposition .


C’est donc la toute première fois qu’un historique complet et illustré du paquebot est réalisé, permettant de mieux appréhender son aspect patrimonial unique. Une belle façon de fêter les cinquante ans de présence du Lydia sur la plage du Barcarés !


L’inauguration proprement dites fut précédée d’une visite guidée de l’exposition réalisée par le président de l’AAML, Olivier Alba, et a rencontrée un vif succés auprés des auditeurs présents.
Aprés le discours du maire du Barcarés, Monsieur Alain Ferrand, les participants se sont retrouvé autour d’un apéritif servi pour l’occasion.


Cette structure provisoire devrait évoluer dans les années à venir vers un musée moderne, mettant en scène cette épopée fabuleuse et comprenant, entre-autres des élément interactifs et connectés innovants.
Affaire à suivre donc !