tour-4-uss-missouri-guns-slide

Le patrimoine maritime en France et à l’étranger épisode 3- Les USA- La marine “moderne” –

Note: La liste de navires citée n’est pas exhaustive mais le fruit de recherches qui peuvent être incomplètes. N’hésitez pas à nous contacter si vous constatez des oublis. La liste ne recense que les navires d’une taille assez importante et ne comprend pas les sous-marins

Concernant la marine dite «moderne», les USA peuvent aligner un patrimoine impressionnant.

Pour ce qui concerne la marine de guerre, c’est une véritable flotte composée de destroyers, croiseurs, cuirassées et porte-avions qui n’aurait pas été ridicule ni au Jutland ni même dans l’une des bataille du Pacifique durant la seconde guerre mondiale !

On peut commencer d’ailleurs avec le vieux croiseur OLYMPIA, magnifiquement restauré :

Le USS Olympia est un croiseur protégé de la Marine des États-Unis. Il fut en service en 1895 jusqu’en 1922. Ce navire est devenu célèbre comme le navire amiral du commodore George Dewey à la bataille de la baie de Manille au cours de la guerre hispano-américaine en 1898. Le navire est désormais un navire musée à l’Independence Seaport Museum de Philadelphie. Il est National Historic Landmark depuis 1966.

…On continue avec le croiseur léger plus moderne USS Little Rock…

L’USS Little Rock est l’un des 27 croiseurs légers de la classe Cleveland de l’us navy achevés pendant ou peu après la Seconde Guerre mondiale, et l’un des six à être convertis en croiseurs lance-missiles. Il a été achevée trop tard pour participer aux combats de la seconde guerre mondiale. À la fin des années 1950, il est converti en croiseur lance-missiles, en outre, comme trois autres classe Cleveland il fut largement modifiée pour devenir navire amiral. Dans sa nouvelle carrière, il a servi majoritairement en Méditerranée, souvent comme navire amiral de la sixième   flotte. Il a été désarmée  en 1976  et est maintenant navire-musée à Buffalo.

…Et puisqu’on est dans les croiseurs, terminons la catégorie avec le croiseur lourd USS SALEM :

L’USS Salem,( CA-139), est un croiseur lourd de la classe Des Moines ayant appartenu à la US Navy . L’USS Salem fut mis sur cale en 1945, et il fut lancé en 1947 et fut placé en réserve durant l’année 1961, avant d’être radié en 1992. L’USS Salem a eu l’occasion de jouer le rôle du cuirassé de poche allemand Admiral Graf Spee lors du tournage du film britannique La Bataille du Rio de la Plata, réalisé en 1956. Conservé de nos jours en tant que musée flottant, le Salem est le seul croiseur lourd de l’US Navy officiellement préservé.

En ce qui concerne les navire de lignes, ou cuirassés, c’est une vrai ligne de bataille que les USA conservent avec pas moins de 8 navires ainsi que l’épave de l’Arizona transformé en mémorial de la bataille de Pearl Harbor !

Commençons par les « anciens » du premier conflit mondial : Le USS Texas …

L’USS Texas (BB-35), fut lancé en 1912 et mis en service en 1914. Il escorta des convois à travers l’Atlantique pendant la Première Guerre mondiale.Quand les États-Unis entrèrent en guerre en 1941, il reprit son rôle d’escorte dans l’Atlantique, ensuite il participa au bombardement des plages d’abord en Afrique du Nord lors de l’opération Torch puis lors du débarquement en Normandie.En 1944, il fut transféré sur le théâtre d’opération du Pacifique pour fournir un soutien d’artillerie pendant les batailles d’Iwo Jima et d’Okinawa. LeTexas fut retiré du service en 1948,. Il est devenu un navire musée près de Houston. Il est aujourd’hui fermé pour remise en état

…Et l’USS Arizona, coulé le 7 décembre 1941 lors de l’attaque des japonais sur Pearl Habor et dont l’épave est transformée en mémorial :

L'USS Arizona avant l'attaque

Le mémorial de l’USS Arizona , situé à Honolulu, est consacré à la mémoire des 1 102 marins de l’Arizona morts lors de l’attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941 par les forces japonaises. Les victimes de l’Arizona comptent pour près de la moitié du total des victimes américaines de l’attaque. Le mémorial, créé en 1962, est visité par plus d’un million de personnes chaque année. Il est accessible uniquement par bateau, puisqu’il chevauche (sans la toucher) la coque du cuirassé coulé.

Concernant les cuirassés construits durant le second conflit mondial proprement dit, ils sont au nombre de 7, et là on ne parle pas de petites bestioles puisque le plus petit fait tout de même 35 000 tonnes. Commençons donc par l’USS North Carolina qui a dernièrement reçu un tout nouveau cocon pour lui éviter les même problèmes que l’USS Texas…

Le USS North Carolina (BB-55) est un cuirassé de classe North Carolina appartenant à l’US Navy. Il est particulièrement connu pour sa participation dans le théâtre Pacifique (bataille de Guadalcanal) durant la Seconde Guerre mondiale, notamment en protection des porte-avions. Après son désarmement en 1946, il fut placé en réserve jusqu’en 1960, puis il fut transformé en navire musée à Wilmington en Caroline du Nord. Il est classé monument historique depuis 1986.

…Puis l’USS Massachusetts

L’USS Massachusetts est un cuirassé de la classe South Dakota en service dans l’US Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Initialement affecté à la flotte de l’Atlantique, il affronte le cuirassé Jean Bart lors du débarquement allié en Afrique du Nord. Transféré dans la flotte du Pacifique en 1943, l’USS Massachusetts prend part à la campagne des îles Salomon et à la campagne des Philippines au cours de laquelle il combat à la bataille du golfe de Leyte. En 1945, il est affecté au bombardement de la plus grande île japonaise : Honshu. Après la guerre, l’USS Massachusetts est réaffecté à la flotte de l’Atlantique puis désarmé en 1947. Il est définitivement retiré du service en 1962. En 1965, grâce à la mobilisation de citoyens du Massachusetts, l’US Navy cède le navire au Massachusetts Memorial Committee, qui le transforme en navire musée à Fall River.

…L’USS Alabama

L’USS Alabama est un cuirassé de classe South Dakota en service dans l’US Navy durant la seconde guerre mondiale. Il est lancé en 1942 et sert sur les théâtres d’opérations de l’Atlantique et du Pacifique. Désarmé en 1947 et placé dans la flotte de réserve, il est définitivement déclassé en 1962. En 1964, il est transformé en musée flottant dans la baie de Mobile et est inscrit sur la liste des sites historiques nationaux en 1986.

 

 

 

 

Et enfin la série complète des quatre « classe Iowa » (USS Iowa, New Jersey, Missouri et Wisconsin), modernisés et remis en service dans les années 1980, ce furent les derniers cuirassés encore en service actif ! A noter que c’est sur la plage arrière du Missouri que sera signée la capitulation japonaise mettant fin à la seconde guerre mondiale et qu’aujourd’hui ce dernier se trouve à une encablure de l’USS Arizona

USS Iowa
Uss Missouri
USS New Jersey
USS Wisconsin

La classe Iowa est une série de cuirassés construits pour l’US Navy durant la Seconde Guerre mondiale comportant quatre unités. Ces bâtiments furent engagés dans la guerre du Pacifique . Ils servirent encore durant la guerre de Corée ; et le New Jersey seul participa au conflit vietnamien. Mis en réserve, ils furent modernisés et remis en service au début des années 1980. Ils seront engagés au cours de la guerre du Liban et une ultime fois en 1990, pour la guerre du Golfe. En raison de leurs équipages trop nombreux pour un besoin opérationnel moins pertinent, ils ont ensuite été versés dans la flotte de réserve, avant d’être, en mars 2006, définitivement rayés de la liste des bâtiments de l’US Navy. Tous les 4 sont aujourd’hui des navires musés,

Ouf ! Avouons que ça fait une belle ligne de bataille ! Concernant les «flat top», les portes-avions, pas moins de 5 sont eux aussi conservés, en commençant par 4 de la classe «Essex», les USS Yorktown, Intrepid, Hornet et Lexington :

Le Yorktown dans le port de Charleston
L'Intrepid à New-York
Le Hornet dans le port d'Alameda (Californie)
Le Lexington dans le port de Corpus Christi (Texas)

La classe Essex est une classe de porte-avions de l’U.S. Navy construite à partir de 1941. Ces  porte-avions avaient été conçus en prévision d’un affrontement avec le Japon, trois étaient en construction lors de l’attaque sur Pearl Harbor. Ils seront engagés dans les opérations de la guerre du Pacifique. Les navires de la classe Essex combattront pendant la guerre de Corée et pendant la guerre du Vietnam, certains récupérant même les astronautes des missions spatiales. Ces porte-avions resteront, grâce à d’importantes refontes, des bâtiments performants jusqu’au milieu des années 1960. Le dernier en service, l’USS Lexington, désarmé en 1991 est devenu un des quatre navires-musées de cette classe. La classe Essex marque le début de la domination de la marine américaine sur les océans.

…Et pour terminer avec les « ponts plats », le porte-avion USS Midway

Ce fut le premier porte-avions à être mis en service après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Commandé en 1942, il fut mis en service le 10 septembre 1945. Rattaché d’abord à la Flotte de l’Atlantique (1946-1947), puis à la 6e flotte, en Méditerranée (1947-1954), il rejoint la 7e flotte et opère dans le Pacifique (1954-1965). Il reçoit une modernisation importante et coûteuse (1966-1970), il participe à la guerre du Viêt Nam (1970-1972) et opère dans le Pacifique, en ayant comme port d’attache la base navale de Yokosuka au Japon à partir de 1973. Il participe à la guerre du Golfe (1990-1991). Il a été décommissionné en 1992. En 2003, il est amarré dans le port de San Diego en Californie, proche du musée maritime de San Diego. Transformé en un gigantesque musée flottant, il a ouvert au public le 7 juin 2004.

Dans cette liste à la Prévert, continuons avec les plus petites unités de la flotte que sont les destroyers et les corvettes (12 unités !). En commençant par les trois destroyers de classe « Fletcher » conservés: les USS Kidd, USS Cassin Young, et enfin l’USS the Sullivans

USS Kidd
USS Cassin Young
USS the Sullivans à couple contre l'autre navire musée USS Little Rock

La classe Fletcher est une classe de destroyers américains entrée en service en 1942 et dont 175 exemplaires ont été construits. Ce type de navire a joué un rôle de premier plan durant la Seconde Guerre mondiale dans la guerre du Pacifique contre le Japon. Le dernier exemplaire a quitté le service dans l’US Navy en 1971

…On poursuit avec les deux destroyers de classe «Forrest Sherman»: Les USS Edson et USS Turner Joy

USS Edson
USS Turner Joy

Les destroyers de la classe « Forrest Sherman » ont été les premiers destroyers américains de l’après-guerre. Mis en service à partir de 1955, ces navires ont servi jusqu’à la fin des années 1980. Leurs armes ont subi des modifications considérables au cours de leurs années de service. Quatre ont été convertis en destructeurs de missiles guidés. Deux navires de la classe sont devenus des navires-musées.

…Puis maintenant les destroyers de classe “Allen M Sumner ” et leur extrapolation la classe “Gearing»: Le USS Laffey et les USS Orleck et USS Joseph P. Kennedy Jr …

USS Laffey
USS Orleck
USS Joseph P. Kennedy Jr

La classe « Gearing » était une série de 98 destroyers construits pour la marine américaine pendant et après la Seconde Guerre mondiale. La conception de la classe « Gearing » était une modification mineure de la classe Allen M. Sumner, où la coque était allongée de 4,3 mètre, ce qui a entraîné plus d’espace de stockage de carburant et augmenté l’autonomie du navire. Les premiers Gearings n’étaient pas prêts à être mis en service avant la mi-1945 et ont donc ont peu servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ont continué à servir après-guerre, avec une série de remises à niveau, jusqu’aux années 1970. À cette époque, beaucoup ont été vendus à d’autres pays, où ils ont servi de nombreuses années.

…Ne reste plus dans la catégorie des destroyers ex-US Navy que L’USS Stewart, et l’USS Slater

USS Slater

L’USS Slater  est un destroyer d’escorte de classe “Cannon” qui a servi dans la marine américaine et plus tard dans la marine grecque. Après son service pendant la Seconde Guerre mondiale, le navire a été transféré à la Grèce et renommé Aetos. Désarmé en 1991, le destroyer est retournée aux États-Unis. l’USS Slater est maintenant un navire-musée

USS Stewart

L’USS Stewart est un destroyer d’escorte de classe « Edsall », le troisième navire de la marine américaine ainsi nommé. Ce navire a été nommé pour le contre-amiral Charles Stewart, qui a commandé l’USS Constitution pendant la guerre de 1812. le USS Stewart est l’un des deux seuls destroyers d’escortes américain a être préservées et il est le seul navire de classe Edsall à ne pas avoir été démoli.

Pour les destroyers toujours, n’oublions pas les Coast Guard qui ont eux aussi leurs navires musée avec l’USCGC Taney

Le Taney est un cutter de l’us Cost Guard. En service pendant 50 ans, le Taney a servi sur les deux théâtres de combat pendant la Seconde Guerre mondiale. Il servait de navire de commandement pendant la bataille d’Okinawa dans le Pacifique mais aussi sera déployé sur l’Atlantique et la Méditerrannée, attaché à l’escorte de la flotte. Le Taney servira également pendant la guerre du Vietnam lors de l’opération Market Time. Par la suite il patrouillera sur les mers pour interdire les drogues et protéger les pêcheries. Désarmé en 1986 il est depuis navire-musée dans le port de Baltimore, Maryland depuis. Il est classé monument historique national depuis 1988. Il est aussi le plus vieux navire armé à avoir participé à la bataille de Pearl Harbor.

Et USCGC Ingham

Le « Cutter » USCGC Ingham est le navire le plus décoré de la flotte de l’Us Coast Guard et le seul navire de cette administration à avoir jamais reçu deux citations présidentielles. Pendant la seconde guerre mondiale, il participa au conflit sur les deux thèatre Atlantique et Pacifique. Il fut aussi déployé pendant le guerre du Viet-Nam.Acquis par le musée du Patriot Point, il est aujourd’hui voisin du porte-avions Yorktown et du destroyer Laffey

…Et pour en finir avec les navires de guerre: une des plus étrange car de construction soviètique, l’ ancienne corvette est-allemande, l’Hiddensee

Cette corvette lance missiles de classe « Tarantule » a été lancée en 1984 au chantier naval Petrovsky à Leningrad, en Russie. Elle a été commandée en 1985 par le Volksmarine est-allemande sous le nom de Rudolf Egelhofer, mais après la réunification de l’Allemagne en 1990, elle a été transférée à la marine allemande et rebaptisée Hiddensee.Après son déclassement en avril 1991, elle a été transférée à la marine américaine. En tant qu’USNS Hiddensee, le navire a été largement évalué au Naval Air Warfare Center de Solomons, et utilisé pour des exercices navals. À la suite de compressions budgétaires dans la marine, le navire a été retiré du service en avril 1996 et a rejoint la flotte de Battleship Cove en 1997.

Dans les navires «intermédiaires», mi-civil, mi-militaire, les USA ont aussi conservés des «Liberty ship» mais aussi des «Victory ship» : Si l’on commence par les “Liberty“, ils sont au nombre de 2 : Les SS Jeremiah O’Brien et SS John W. Brown

SS Jeremiah O'Brien
SS John W. Brown

Le terme Liberty ship désigne les quelque 2 710 cargos construits aux États-Unis au cours de la Seconde Guerre mondiale, à la suite de la déclaration du président Franklin Delano Roosevelt au cours de l’été 1940, affirmant la volonté des États-Unis d’être l’arsenal du monde libre. La principale caractéristique des Liberty ships est leur production en grande série à partir de modules préfabriqués.

Ainsi que 3 “Victory Ship”: Les SS Red Oak Victory, SS Lane Victory et SS American Victory

SS Red Oak Victory
SS American Victory
SS Lane Victory

Les Victory ships formaient une classe de navires cargo polyvalents, produits en grande quantité dans les chantiers américains pendant la Seconde Guerre mondiale, pour remplacer les pertes dues aux U-Boote allemands. Conçus à l’image de leurs aînés les Liberty ships, 543 unités furent construites en un temps record. Ils diffèrent des Liberty ships par une construction renforcée et une vitesse améliorée pour échapper au U-Boote allemands.

OUF ! Tout le monde comprendra pourquoi j’ai volontairement sorti de ce classement les sous-marins, remorqueurs et autres navires de plus petite taille, la liste est infinie. Rien qu’en ce qui concerne la flotte militaire historique de ce pays on arrive quand même au chiffre faramineux de  4 porte-avions, 3 croiseurs, 8  cuirassés (dont une épave), 13 destroyers et 1 corvette. Passons maintenant aux navires purement «civils», ils sont beaucoup moins nombreux mais d’une taille respectable, et surtout d’une immense valeur historique:

 

A commencer par le légendaire RMS Queen Mary, acheté à la Cunard au moment de son désarmement, par la ville de Long Beach en Californie et qui est aujourd’hui exploité comme centre de séminaire, hôtel et restaurants. Il se visite aussi naturellement.

Un article complet lui a déjà été consacré ICI

 

Dans les civils océaniques on trouvera enfin le cargo futuriste NS Savannah, l’un des rares cargos nucléaires jamais lancé sur les mers :

Le NS Savannah a été le premier navire marchand à propulsion nucléaire. Il a été construit à la fin des années 1950 pour un coût de 46,9 millions de dollars et lancée le 21 juillet 1959. Elle a été financée par des organismes gouvernementaux américains. Le NS Savannah était en fait un projet de démonstration pour l’utilisation potentielle de l’énergie nucléaire dans le domaine de la marine civile et donc pas destiné à être rentable. Le navire resta en service entre 1962 et 1972, puis fût désarmé la même année. Après un long oubli, ponctué de nombreux déménagements, il est aujourd’hui navire-musée amarré à Baltimore.

Bon c’est tout pour le civil…. Peu me direz-vous si on le compare au militaire récent, c’est vrai, mais j’ai omis de cette liste les bateaux d’eau douce et, dans ce domaine, les USA ont préservé de nombreux bateaux, comme les fabuleux navires à aube navigant sur le Mississippi, ou encore sur les grands lacs. Ces derniers regorgent d’ailleurs de paquebots assez typiques, mais le sujet n’est pas là.

Néanmoins, quelle flotte historique formidable et éclectique! Seule ombre au tableau, mais qui n’en est pas une car on se mobilise outre-Atlantique pour sa sauvegarde: le fabuleux SS United States, qui deviendra, peut être un jour, le second transatlantique à être sauvegardé au pays de l’oncle Sam. Souhaitons lui bonne chance!

Un article complet lui a été consacré ICI

Dans l’article suivant nous ferons le tour des autres pays du continent américain et nous verrons que le Nord, comme le Sud, nous réservent de belles surprises.

A suivre…

L’épisode précédent ICI

L’épisode suivant LA

                                                                     Olivier Alba

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *