ob_c181c9_cp-stockholm

Le classement des plus vieux paquebots du monde, N°6: L’Astoria ex-Stockholm

A la place N°6 :

Le plus vieux liner référencé est le paquebot Astoria ex-Stockholm lancé en 1948 et toujours en service après reconstruction

Du paquebot de ligne malchanceux…

 

Le Stockholm est un paquebot construit en 1948 par les chantiers Götaverken de Göteborg pour la compagnie Svenska Amerika Linien pour desservir la mythique ligne de l’Atlantique nord. Il est mis en service le 7 février 1948.

Il commence sa traversée inaugurale le 21 février 1948. Au cours d’une violente tempête, un passager décède. En effet, le navire n’a pas de stabilisateurs et tangue fortement lors des tempêtes, ce qui lui vaut le surnom « The worst roller on the North Atlantic » (le pire rouleau de l’Atlantique Nord). En 1952, le navire est envoyé aux chantiers AG Weser de Brême. Ses superstructures sont agrandies, une salle de cinéma est ajoutée et sa capacité maximale est augmentée.

En 1955, le Stockholm retourne aux chantiers AG Weser et ses superstructures sont agrandies une seconde fois. Le 25 juillet 1956 aux alentours de 23 heures, alors que le navire navigue dans le brouillard au large de l’île de Nantucket, il percute le paquebot Andrea Doria. La collision arrache la proue du Stockholm, mais celui-ci reste à flot, contrairement à l’Andrea Doria qui coule 11 heures après la collision.

Lors de la collision le Stockhoml a abordé l’Andréa Doria avec un angle d’à peut prés 90 degrés, le flanc droit de l‘Andrea Doria fût littéralement transpercé par l’étrave renforcée du suèdois, conçue pour briser la glace. Quarante six personnes furent tués dans la collision dont cinq membres d’équipage du Stockholm. Aprés la collision les membres d’équipage du Stockholm furent stupéfaits de découvrir une jeune fille de 14 ans, Linda Morgan, passagère de l’Andrea Doria, cabine 52. Elle reposait en bonne santé sur la proue du Stockholm, derrière la zone détruite par le choc. Elle avait miraculeusement survécu tandis que sa demi sœur avait été tuée dans l’abordage entre les deux navires.

EL’accident aurait pu faire plus de victimes mais il n’en fût rien grâce aà l’intervention du paquebot Français Ile-de_France, qui, a proximité, se portera au secours des naufragés. Le paquebot Stockholm, quand à lui, rentrera par ses propres moyens à New-York malgré ses impressionnantes blessures.

Il arrive à destination le 27 juillet 1956. Peu de temps après son arrivée, le navire entre en cale sèche aux chantiers Bethlehem Steel de New-York. Le 5 novembre 1956, le navire reprend du service. La reconstruction de la proue coûtera tout de même 1 millions de dollars.   (Des vidéos de la catastrophe ICI )

…Au paquebot de croisière aux mille identités

En 1959, le Stockholm est vendu à la centrale syndicale est-allemande Freier Deutscher Gewerkschaftsbund. L’année suivante, le navire est renommé Völkerfreundschaft. Le navire est affrété par la compagnie Stena Line qui lui fait effectuer des croisières entre Göteborg et les Caraïbes tous les hivers de 1966 à 1985.

En avril 1985, le paquebot est vendu à la compagnie Neptunus Rex Enterprises qui le renomme Volker. Il est désarmé à Holmestrand. Le 11 décembre de cette même année, le navire arrive en remorque à Southampton, mais le navire reste désarmé.

Le 20 décembre 1986, le navire, devenu Fridtjof Nansen, quitte Southampton en remorque le 20 décembre 1986. Le 25 décembre, il arrive à Oslo. Il sert alors d’hébergement provisoire pour demandeurs d’asile.

En mai 1989, le navire est vendu à la compagnie Star Lauro. Le 6 mai 1993, il quitte Oslo en remorque. Il arrive aux chantiers navals Varco Chiapella de Gênes le 27 mai. Le Fridtjof Nansen est renommé Italia I. Ses moteurs sont changés et ses superstructures sont entièrement reconstruites.

En octobre 1994, l’Italia I devient l’Italia Prima et il est placé sous la direction de la compagnie Nina Cia. di Navigazione.

En décembre 1995, la compagnie Neckermann Seereisen affrète le navire de croisière pour cinq ans. Le 6 janvier 1998, le contrat est rompu à la suite de problèmes financiers de la compagnie. Le navire est désarmé à Gênes. Peu de temps après, il est amené à Lisbonne et sert d’hôtel flottant durant l’Exposition Universelle.

En septembre 1989, l’Italia Prima est affrété par la compagnie Valtur Tourisme, filiale du groupe italien de vancaces Valtur qui le renomme Valtur Prima. En 2001, le navire est désarmé à La Havane.

En décembre 2002, il est vendu à la compagnie Festival Cruises et devient le Caribe. En octobre 2004, il est désarmé à Lisbonne.

Le 17 janvier 2005, il est vendu à la compagnie Nina Cia. di Navigazione qui le renomme Athéna.

L'etrange "jupe" de poupe rajoutée pour amèliorer sa stabilité

 En 2005, il est affrété par la compagnie Classic International Cruises. En 2008, cette même compagnie achète le navire. Le , alors que le navire de croisière traverse le golfe d’Aden, un groupe de 29 navires de pirates l’attaque. Heureusement, la réaction rapide de l’équipage force les pirates à prendre la fuite. Personne n’est blessé et le navire de croisière reprend sa route.

En , l’Athéna est affrété par la compagnie Phoenix Reisen. Le , alors que le navire s’apprête à quitter le port de Marseille, il est saisi par les autorités maritimes du port avec le Princess Danaé à la suite de la faillite de sa compagnie.

Au début de l’année 2013, il est racheté par la compagnie Portuscale Cruises avec le Princess Danaé, le Funchal et l’Arion. Le , le navire entre en cale sèche à Marseille et devient l’Azores. Sa coque est repeinte en noir.

 

 

En 2016 il est renommé  ASTORIA. Affrété par Rivages du Monde il propose au marché francophone des croisières à destination du nord de l’Europe.

Un vieux navire dont il ne reste aujourd’hui pas grand chose du vénérable Stockholm certes, mais qui, après avoir changé  11 fois de nom en l’espace d’un peu plus 70 ans, navigue toujours…

                                                                       Olivier Alba

Pour consulter le paquebot N°5, c’est : ICI

Pour consulter le paquebot N°4, c’est : ICI

Pour consulter le paquebot N°3, c’est : ICI

Pour consulter le paquebot N°2, c’est : ICI

Pour consulter le paquebot N°1, c’est : ICI

 
 
 
Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *