Hikawa_Maru_from_Yokohama_Marine_Tower_at_night_-_panoramio

Le classement des plus vieux paquebots au monde, le N°3, l’Hikawa Maru

A la place N°3 :

Le troisième plus vieux paquebot référencé est l’Hikawa Maru 

lancé en 1929 et conservé aujourd’hui à quai dans le port de Yokohama (Japon)

 

 

L’Hikawa Maru est un paquebot japonais construit en 1930 par les chantiers  Yokohama Dock Company  pour la compagnie Nippon Yusen Kabushiki Kaisha (« NYK Line »). Il fut lancé le 30 Septembre 1929 et fera son voyage inaugural du port de Kobe (Japon) au port de Seattle (USA) le 13 mai 1930.

Hikawa Maru était l’un des trois navires de la classe Hikawa Maru, tous trois reprenant le nom de grands sanctuaires shintoïstes japonais. 

  Ses deux navires jumeaux, le Heian Maru et le Hie Maru, ont tous deux été perdus durant la Seconde Guerre mondiale.

 

Ses caractéristiques sont:

Longueur: 163.3 mètres

Largeur: 20.1 mètres

Tonnage: 11 622 tonneaux

331 passagers

Un point commun avec le MOONTA : la motorisation provient  des chantiers BURMEISTER et WAIN !

L’Hikawa Maru et ses jumeaux seront affectés immédiatement à la ligne trans-pacifique Yokohama/ Seattle via le port de Vancouver (Canada). Il s’illustrera notamment par ses splendides intérieurs typiquement Art-déco ainsi que par une réputation de service impeccable qui lui vaudront le surnom envié de « reine du Pacifique ». L’embauche par la NYK Line d’un cuisinier français pour son paquebot fétiche n’étant peut-être pas pour rien à cette réputation.

A l’occasion de ses nombreuses traversées, L’Hikawa Maru aura pour privilège de transporter le célèbre comédien Charlie Chaplin (le 2 juin 1932, il embarque à Yokohama à destination de Seattle) ou encore le non moins connu Jigorō Kanō, fondateur du Judo et véritable légende vivante au Japon. Ce dernier décédera à son bord en 1938.

 Il assure un service régulier au cours des années 30, jusqu’à la seconde guerre mondiale, d’où il sortira sans dommage, servant comme navire-hôpital. Trois rencontres avec des mines américaines ne pourront pas couler ce navire déjà bien décidé à perdurer. Ses deux jumeaux en revanche auront moins de chance, ils seront coulés par des sous-marins, respectivement en 1943 et 1944.

Dans l’immédiat d’après-guerre, le navire sera réquisitionné par les autorités d’occupation américaines qui l’utiliseront au transfert de soldats et sujets civils du Mikado depuis la Chine, les Philippines, les Indes néerlandaises, les îles du Pacifique et la Corée. L’empire du Soleil Levant n’est plus.

A partir de 1947, il sera rendu à sa compagnie d’origine qui l’utilisera un premier temps comme cargo puis il sera rendu à son service passagers trans-pacifique à partir de 1953.

La « NYK  line » le désarmera le 21 Décembre 1960. Durant toute sa carrière en temps de paix, l’Hikawa Maru aura totalisé 238 voyages et transporté 25.000 passagers.

 

En 1961, coup de théâtre, est prise la décision d’amarrer définitivement l’Hikawa Maru dans le port de Yokohama comme musée, restaurant et hôtel flottant. Le tarif actuel pour la visite coûte 200 yen (moins de 3 euros).

D’hier:

A aujourd’hui… 

Magnifiquement restauré, complexe hôtel-restaurant-musée, amarré dans le port de Yokohama, bien difficile de trouver un faux pas ! :

Visitons !

Allons prendre l’air sur les ponts:

Une restauration et mise en valeur dans les règles de l’art, strict respect de l’historique, qualité des matériaux ! Démonstration qu’avec rigueur, une telle qualité est parfaitement possible.

En prime : Une vidéo de la visite ICI

 Les avis Tripadvisor sur l’Hikawa Maru: ICI

Pour consulter l’épisode N°2, c’est : ICI

Pour consulter l’épisode N°1, c’est : ICI

                                                                Olivier Alba

 

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *